¬ Projets en cours ¬ Création théâtrale

Vêpres de la Vierge bienheureuse

Projet 2008-2013
D’après Antonio Tarantino


  • - Du 26 au 27 mars 2013 - Vêpres de la Vierge bienheureuse – Théâtre du Saulcy, Université de Lorraine

    http://www.univ-lorraine.fr/culture/espacebmk


  • - Du 20 au 22 avril 2013 - Vêpres de la Vierge bienheureuse – L’Echangeur, Bagnolet

    Du 20 avril 2013 au 22 avril 2013
    à 20h30 samedi et lundi et à 17h dimanche
    infos : http://www.lechangeur.org


Texte Antonio Tarantino
Traduction Jean-Paul Manganaro

Un projet théâtral de Jean-Luc Guionnet, Gaël Leveugle et Eric Vautrin


Jeu, Gaël Leveugle
Création sonore en direct et enregistrements, Jean-Luc Guionnet
Mise en scène, scénographie, lumières, Eric Vautrin



Production : UNtm, avec le soutien de la Spedidam, la DRAC Lorraine, le Conseil Régional de Lorraine, le CNT et en partenariat avec La Fonderie (Le Mans), le festival Premiers Actes, le CCAM de Vandœuvre-les-Nancy, le CCN Rillieux-la-Pape et la participation du Panta Théâtre (Caen)



L’histoire folle et brinquebalante d’un père expliquant à son fils suicidé en travelo comment traverser les enfers pour mourir absolument et rejoindre le fleuve de l’oubli. Tarantino donne à entendre la virulente puissance d’invention d’un bon-à-rien, d’un merdique (un qui n’appartient même plus à nos discours, abandonné hors de nos autoroutes informatives et performantes) : dans sa langue défaite, sans mots évidents pour dire sa misère et son accablement, il circule alors librement dans nos mythes, nos récits et nos traditions – retrouvant à l’occasion la vieille histoire des luttes contre la mort, les oppressions et tout ce qui s’oppose à la vie. Alors ses délires racontent nos cauchemars et ses Enfers décrivent notre Europe contemporaine, ses mémoires, ses rituels et ses violences. La langue turbulente et sans système de Tarantino se fait poème, explore le tragique contemporain et nous offre de nous réapproprier nos vies.